Family Business ReviewPrintemps – Été 2019

Nederlands | Français

INTERVIEW

Degroof Petercam Investment Banking

En faveur des moyennes capitalisations à la recherche de conseils en M&A et de fonds sur les marchés financiers

 

Degroof Petercam Investment Banking est la nouvelle enseigne pour les services de conseil sur les marchés financiers et les services aux entreprises de taille moyenne en Europe. Entretien avec Alexis Meeùs, CEO de Degroof Petercam Corporate Finance, sur la raison d’être de ce département et la plus-value de celui-ci comparé aux grandes banques d’investissement étrangères.

Alexis Meeùs

« Grâce à notre propre salle de marché et à un réseau étendu, nous pouvons réellement mettre en œuvre ce que nous conseillons. »

En tant que client, quels services Degroof Petercam Investment Banking peut-il m’offrir ?

Alexis Meeùs : Si votre entreprise de taille moyenne envisage un transaction M&A, une opération financière permettant de lever du capital, telle que l’émission d’obligations, l’émission de nouvelles actions, l’ouverture du capital à de nouveaux investisseurs ou la cotation de votre société, nous pouvons vous conseiller et accompagner dans cette démarche. Et grâce à notre propre salle des marchés et notre vaste réseau, nous pouvons concrétiser ces conseils. Nous assumons donc pleinement notre rôle de liaison entre investisseurs et entreprises, c’est-à-dire que nous accompagnons nos clients tout au long du processus de financement, du début à la fin.

En quoi ce modèle d’entreprise est-il unique ?

AM : Notre modèle ressemble à celui des grandes banques d’affaires étrangères, mais notre particularité réside dans le fait que nous faisons partie d’une entreprise familiale indépendante à la fois active dans le conseil en M&A et dans le financement des entreprises sur les marchés financiers. Cela signifie que nous pouvons offrir une perspective à long terme en plus de nos services intégrés. Nous ne poussons pas nos clients vers un produit quelconque. Le fait que nous ne sommes pas les créanciers de nos clients ajoute une dimension supplémentaire d’indépendance. Si nous conseillons à une entreprise d’améliorer sa structure financière, nous pouvons le faire en toute indépendance.

Existe-t-il une « fertilisation croisée » entre l’Investment Banking et le Private Banking ?

AM : Ce que nous constatons chez les entrepreneurs et les actionnaires d’entreprises familiales, par exemple, c’est que leur patrimoine professionnel et leur patrimoine personnel se chevauchent. Grâce à l’étroite collaboration avec nos collègues de la banque privée, nous sommes en mesure d’optimiser les deux types d’actifs. Et ce pas uniquement pour nos clients, mais aussi pour leurs familles.

Quels changements ont été apportés au cours des derniers mois ?

AM : Nous avons élargi notre gamme de services envers nos clients en y ajoutant une dimension internationale. En même temps, nous avons renforcé notre équipe en attirant de nouveaux talents et expérimentés. En outre, nous sommes en train de créer une offre de produits dérivés. Notre expertise en matière de plans d’intéressement séduit de plus en plus de clients. Nous avons également ouvert notre desk Foreign Exchange à des clients externes. Bref, nous ne nous ennuyons pas ! (rires)

Pour en revenir à l’international, la présence dans cinq pays est-elle suffisante pour occuper une position internationale ?

AM : Avec des équipes d’investment banking en Belgique, en France, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Espagne, nous disposons d’un réseau étendu et d’une bonne connaissance des marchés dans ces pays. Mais notre réseau s’étend bien au-delà des pays où nous sommes physiquement présents. En rejoignant IMAP, un partenariat international de conseillers en fusions et acquisitions, en tant que partenaire exclusif pour la Belgique et la France, notre réseau s’élargit et s’inscrit dans notre internationalisation. IMAP donne accès à plus de 450 professionnels des fusions et acquisitions dans 40 pays avec lesquels nous travaillons pour échanger des connaissances locales et industrielles et pour partager l’accès aux marchés internationaux. En 2018, l’IMAP a conclu plus de 200 transactions (d’une valeur de plus de 10 milliards de dollars) dans tous les principaux secteurs en Europe, en Amérique, en Asie et en Afrique.

Video
E-card

Your name

Your e-mail address

Name receiver

E-mail address receiver

Your message

Send

1