Wealth ReviewÉté 2019

Nederlands  |  Français

Investissement responsable : une révolution de moins en moins silencieuse

Depuis plusieurs années, l’investissement responsable s’installe véritablement comme norme de référence et transforme le monde de l’investissement. Chez Degroof Petercam, nous avons renforcé nos processus d’investissement en intégrant l’investissement responsable comme dimension supplémentaire à notre cadre d’analyse. Depuis juin 2017, nous avons été plus loin dans notre démarche puisque nous proposons une offre dédiée en investissements durables. Une offre dynamique qui suit la tendance du marché et qui s’ouvre depuis peu à l’Impact Investing.

Delphine Wykes

Senior Portfolio Manager

Pression pour le changement

Les défis environnementaux et sociétaux laissent présager des évolutions fondamentales de nos modèles de ‎développement économique à moyen terme. Ceux-ci poussent les entreprises à innover et revoir leur mode de fonctionnement. La pression exercée sur les entreprises n’est pas nouvelle mais aujourd’hui, plusieurs facteurs convergent pour accélérer cette révolution durable, forçant les entreprises à s’adapter rapidement.

Facteurs favorisant le changement

• Soutenue par grande disponibilité et précision des données, une plus grande conscience sociale s’exprime aux urnes, dans les préférences de consommation et dans les médias, sociaux et traditionnels.
• La conscience sociale augmentant, les agendas politiques de nombreux pays se concentrent sur le développement durable, ce qui favorise l’émergence de nouvelles normes et règlementations. Les entreprises sont impactées directement, ce qui induit indirectement un changement de comportement des consommateurs et des investisseurs.
• Les facteurs ESG sont désormais reconnus comme étant des drivers de performances par les investisseurs. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. D’après une étude récente réalisée par McKinsey & Co, plus de 25 % des actifs mondiaux sont gérés sur base d’une intégration de facteurs ESG dans les analyses financières (1).
• Les coûts engendrés par le dérèglement climatique poussent déjà les entreprises à s’adapter.

(1) From « Why » to « Why not » : sustainable investing as the new normal. McKinsey & Company, October 2017.

Une offre durable transparente, cohérente et performante

En juin, nous avons fêté les deux ans de lancement de notre offre dédiée en investissements durables. Soutenue par de belles performances, la croissance des actifs a été importante et confirme la dynamique de ce marché en plein évolution.

Nous avons développé une approche s’articulant autour de trois axes distincts : des exclusions ciblées, une évaluation durable stricte tant au niveau des entreprises que des pays ainsi que par un engagement actionnarial.

« L’investissement durable est un marché en pleine croissance et n’est plus un marché de niche apparenté à la philanthropie. Plus qu’un effet de mode, c’est une véritable lame de fond. »

Afin d’assurer un certain niveau de sélectivité des titres entrant potentiellement dans la composition de portefeuille, nous appliquons une sélection dite « best-in-class » stricte.

• Sont retenues les entreprises ayant les engagements et les pratiques les plus avancées en matière de gestion des risques ESG. Celles-ci sont conscientes des enjeux ESG auxquelles elles font face, les prennent en compte dans leurs pratiques et choix stratégiques. En tant qu’investisseur durable, nous ne nous contentons pas de constituer un portefeuille privilégiant les meilleurs élèves, mais agissons en tant que « propriétaire » et non comme « locataire » des entreprises en portefeuille. Ceci signifie qu’un dialogue est établi dans les deux sens, et permet d’influer sur leur mode de croissance, ainsi que la manière dont celle-ci abordent les défis et les opportunités qu’elles rencontrent. Des problématiques telles que le dérèglement climatique, la consommation du sucre et la raréfaction de l’eau présentent des risques importants mais aussi des opportunités pour les entreprises.
• L’analyse ESG est principalement utilisée pour évaluer les entreprises. Or, chez Degroof Petercam, nous estimons que les gouvernements ont un rôle important à jouer dans le façonnement d’un cadre règlementaire efficace. Les questions sociales et de gouvernance sont, en effet, incontournables dans le cadre d’investissements durables. Sont retenus, les pays démocratiques investissant dans le bien-être de ses citoyens que ce soit en matière de santé et d’éducation, qui s’engage à protéger l’environnement et est fiable et responsable à l’égard de ses engagements internationaux.

De durabilité à impact

Constamment à l’écoute des développements en cours, nous avons décidé de pousser le curseur durable de notre offre plus loin en intégrant des investissements à « impact » en actions et en obligations.

Etant donné que le but de ces investissements à impact (ou Impact Investing) est de faire une réelle différence sur un plan environnemental, nous devons nous assurer de la mesure de leur impact. Aujourd’hui, ce sont les résultats qui sont mesurés (tonnes d’émissions de CO2 évitées, mégawatt-heures d’électricité renouvelable générée méga-litres d’eau traitée, ou encore tonnes de matériaux recyclés ou traités, etc.).

En privilégiant les entreprises qui apportent des solutions à des problèmes mondiaux (que ce soit au travers d’actions ou encore d’obligations vertes), l’Impact Investing s’inscrit plus que naturellement dans notre offre durable et notre intention est d’en augmenter graduellement l’importance.

La dimension ESG

ESG est désormais un acronyme familier pour de nombreux investisseurs et intégrer cette dimension sera bientôt la norme. En effet, la prise en considération de critères de durabilité permet une analyse plus complète, des décisions mieux informées. Les défis qui bouleversent le monde dans lequel nous vivons tant au niveau de l’environnement, qu’au niveau social que technologique sont tels qu’il nous faut aller plus loin. Pour apporter un changement, il faut se faire entendre (« engagement ») et privilégier les entreprises impactantes car elles bénéficient d’un avantage concurrentiel durable et devraient être plus performantes à long terme.

Les ODD comme cadre de référence

Adoptés en septembre 2015 par 193 pays, les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) (2) structurent les priorités mondiales en matière de durabilité d’ici 2030. En lançant les ODD, les Nations Unies ont spécifiquement incité les entreprises et les investisseurs à contribuer à ce que ces objectifs soient atteints. Ces objectifs universels et très ambitieux ont pour mérite d’offre un cadre pratique pour déterminer l’impact qu’un investisseur vise à avoir.

Nous avons décidé de nous concentrer sur les objectifs liés à l’Environnement et notamment les mesures de lutte contre le réchauffement climatique (objectif 13). Sont également liés : l’énergie propre (7), l’eau propre & assainissement (6), la vie aquatique et terrestre (14 et 15) ou encore la consommation et production responsable (12).

(2) Sustainabledevelopment.un.org

Video
E-card

Your name

Your e-mail address

Name receiver

E-mail address receiver

Your message

Send

1