Wealth ReviewÉté 2019

Nederlands  |  Français

Détérioration des relations sino-américaines : quel impact pour notre stratégie d’investissement ?

Outre l’imposition de tarifs douaniers sur les produits chinois, les Etats-Unis décident d’isoler la Chine sur le plan technologique en lui limitant l’accès à la technologie américaine. Même si ces enjeux viennent brouiller les cartes, notre stratégie d’investissement garde le cap. Croissance molle, taux bas, bourses en hausse : découvrez notre analyse et nos prévisions.

Jérôme van der Bruggen

Head of Investments Strategy

Le conflit opposant les Etats-Unis et la Chine connaît depuis mai une nouvelle escalade. Sur le plan commercial, de nouveaux tarifs douaniers ont été mis en vigueur. Mais ce n’est pas tout : l’administration américaine a de facto interdit la vente et l’achat d’équipement technologique à la société chinoise Huawei, donnant ainsi une nouvelle dimension au conflit. À terme, ce volet technologique pourrait avoir des conséquences plus importantes que le volet commercial. Même si la tension a baissé d’un cran à Osaka suite au sommet du 29 juin, cette escalade a refroidi les relations entre les deux pays.

Nouveau grain de sable dans les rouages

Les mesures de relance lancées par la Chine fin 2018 et le revirement de politique monétaire enclenché par la Fed début 2019 avaient réussi à désamorcer le ralentissement économique en cours depuis l’été 2018 et suscité un rebond des bourses au premier trimestre. Mais en mai, un nouveau grain de sable est venu enrouer les rouages de la croissance; cette dynamique fut stoppée net par un regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine.

La nouvelle escalade porte sur deux fronts. D’une part, Mr Trump a relevé les barrières à l’importation de produits chinois d’un cran. D’autre part, le gouvernement américain a introduit de nouvelles mesures visant à isoler la Chine sur le plan technologique en interdisant aux entreprises américaines aussi bien de vendre que d’acheter des équipements à contenu technologique à l’entreprise chinoise Huawei (premier équipementier télécoms mondial).

Ce nouveau front technologique pose problème dans un monde globalisé. Un isolement de la Chine risque d’aboutir à un découplage total des secteurs technologiques américains et chinois. Si la Chine ne peut plus compter sur la technologie américaine ou étrangère, elle devra devenir autosuffisante et développer sa propre chaîne d’approvisionnement et de production, indépendamment du reste du monde. A l’heure actuelle la Chine n’est pas encore en mesure d’être autosuffisante sur le plan technologique mais le conflit actuel la force à le devenir. Il y aurait donc, à terme, deux environnements technologiques. Les pays fortement liés économiquement à la Chine (pays d’Asie et d’Afrique) et l’Europe devront probablement choisir.

Impact

D’un point de vue macroéconomique, l’impact direct de ces développements n’est généralement pas jugé comme dramatique. Il y a cependant un impact indirect, alimenté notamment par l’incertitude croissante et par la perte de confiance des entreprises et des ménages. Cet impact est difficile à évaluer et intervient à un moment où la croissance économique mondiale connaît déjà un ralentissement.

Pour y faire face, nous sommes d’avis que les autorités chinoises prendront un certain nombre de nouvelles mesures de relance, dans la foulée des mesures annoncées à la fin de l’année dernière. Il pourrait s’agir de nouvelles mesures monétaires (nouvelle réduction du taux de réserves requis pour les banques afin de stimuler l’octroi de crédit), de travaux d’infrastructure ou de nouvelles mesures fiscales orientées vers la consommation. Côté américain, le rôle de la relance sera d’après nous dans un premier temps pris par la banque centrale, qui pourrait baisser ses taux directeurs dès cette année à l’occasion d’un cycle d’assouplissement éclair. En Europe, la BCE pourrait prendre le relais de cette nouvelle vague d’assouplissement dès cet automne. Tout cela laisse présager des taux d’intérêt qui restent bas pendant longtemps.

La question est de savoir comment va évoluer la guerre froide technologique. Si elle s’éternise, elle pourrait avoir des conséquences plus importantes qu’une guerre tarifaire. Le découplage des marchés des technologies américaines et chinoises risque de déboucher sur une « reconfiguration » du marché mondial des équipements technologiques avec pour corollaires des chaînes d’approvisionnement et de production sous optimales.

Stratégie d’investissement

A long terme, il semble donc peu probable que les marges bénéficiaires des entreprises puissent être maintenues au niveau actuel. En cas de conflit commercial persistant et, a fortiori, de conflit technologique, ces marges, qui sont actuellement supérieures à leur moyenne à long terme pour la plupart des régions – et surtout pour les États-Unis – devront sans doute baisser.

Les estimations pour les bénéfices des entreprises sont donc sans doute encore trop optimistes, justifiant une certaine prudence. Nous l’exprimons par un positionnement sous-pondéré (1) sur les actions dans les portefeuilles. Mais un positionnement trop négatif n’est, d’après nous, pas non plus justifié. Les mesures de relance supplémentaires en Chine et le cycle d’assouplissement monétaire aux États-Unis devraient soutenir la croissance économique à court terme et garder les taux d’intérêt à un niveau bas. Les pays émergents devraient en profiter et des opportunités pourraient se présenter pour cette région.

Notre modèle de valorisation tient aussi compte de marges bénéficiaires moins élevées. Il part du principe que ces marges se normalisent vers la moyenne à long terme et nous indique que les bourses continuent, malgré tout, d’offrir du potentiel dans un environnement où les taux d’intérêt restent bas.

(1) Les points de vue « surpondération », « neutre » « sous-pondération » sont d’application pour un portefeuille Medium (ou Balanced) et sont exprimés par rapport à la pondération neutre stratégique de ce portefeuille.

Video
E-card

Your name

Your e-mail address

Name receiver

E-mail address receiver

Your message

Send

1