La blockchain va-t-elle révolutionner le monde ?

La blockchain est LE sujet du moment. Ces jours-ci, il est impossible d’ouvrir un journal financier sans tomber sur un article évoquant une utilisation possible de cette technologie ou commentant la volatilité des prix du bitcoin. Au-delà du battage médiatique, la technologie de la blockchain promet de révolutionner de nombreuses industries. Il est donc important pour les investisseurs de comprendre de quoi il s’agit et comment elle pourrait affecter un certain nombre d’industries.

Lire la suite


Imprimer l’article

Eros Portillo

Analyst Equity

Évocation à travers six questions-réponses sur une révolution en marche.

1. Qu’est-ce que la blockchain ?
Tout d’abord, il est primordial de noter que blockchain n’est pas un synonyme de bitcoin ou cryptomonnaie. Les cryptomonnaies ne sont qu’un (le premier) exemple de l’utilisation de la technologie blockchain. Dans son esprit initial, la blockchain est une technologie qui permet d’enregistrer des transactions (ou des données) sur un réseau peer to peer (c’est-à-dire entièrement décentralisé) où chaque utilisateur possède une même copie des données et peut accepter ou rejeter des transactions grâce à l’utilisation d’un algorithme de consensus. Lorsqu’une transaction a été approuvée par la communauté, les données des transactions sont stockées dans des « blocs » qui forment une « chaîne » chronologique, expliquant pourquoi elle est appelée blockchain.

2. Quelle est l’origine de la technologie ?
La technologie blockchain a été développée à la suite de la crise financière (en 2009) par un groupe seulement connu sous le pseudonyme « Satashi Nakamoto ». Ces personnes avaient un manque de confiance dans le système bancaire central après la débâcle des subprimes et voulaient développer un système sécurisé qui ne reposait pas sur une entité centrale pour transférer de l’argent. Leur réponse au problème: la blockchain.

3. Quels sont les avantages potentiels de la blockchain ?
Encore aujourd’hui, de nombreuses transactions souffrent de diverses inefficiences (par exemple un manque de confiance entre les parties dans les transactions internationales) qui augmentent les coûts pour les entreprises et le temps nécessaire pour régler les transactions (par exemple le besoin d’intermédiaires). Grâce à sa nature décentralisée et immuable, la technologie de la blockchain pourrait aider à réduire ces frictions et les coûts pour le système. En plus de cela, via l’utilisation de contrats intelligents (c’est-à-dire une application logicielle), la blockchain pourrait permettre aux entreprises d’automatiser certaines tâches lorsqu’un événement prédéfini se produit.

4. Quelle est la limitation de la génération actuelle des cryptomonnaies ?
Comme expliqué ci-dessus, les cryptomonnaies sont le premier cas d’utilisation de la technologie de la blockchain. Aujourd’hui, la majorité des cryptomonnaies s’appuient sur ce qu’on appelle une blockchain publique (c’est-à-dire que tout le monde peut avoir accès au réseau de manière anonyme). Le principal problème d’une blockchain publique est sa taille ! En effet, le réseau bitcoin, qui est de loin la cryptomonnaie dominante aujourd’hui, ne peut traiter que 3 à 4 transactions par seconde, ce qui est loin des milliers de transactions que les réseaux de cartes Visa ou Master Card peuvent réaliser dans le même laps de temps. De plus, l’algorithme utilisé pour valider les transactions sur le réseau bitcoin est totalement inefficace en ce qui concerne l’utilisation de l’énergie (par exemple, il nécessite beaucoup d’électricité). En effet, la complexité de l’algorithme est proportionnelle à l’échelle du réseau afin de garantir sa sécurité.

5. Les entreprises ont-elles besoin des mêmes réseaux blockchain que les cryptomonnaies ?
Nous venons de voir que les cryptomonnaies sont confrontées à des défis importants en matière d’adoption massive en raison de leurs faibles capacités de traitement. Cependant, pour le business, la majorité des entreprises n’ont pas besoin du même niveau de sécurité que celui de la blockchain publique. Pour l’utilisation par les entreprises, une blockchain privée ou un consortium sont probablement mieux adaptés car ils permettent de garder le contrôle sur qui a accès au réseau et comment les transactions peuvent être validées.

6. Quels sont les cas d’utilisation potentiels de la technologie blockchain ?
Au-delà des cryptomonnaies, cette technologie a le potentiel de révolutionner les processus dans de nombreuses industries. Par exemple, avec l’utilisation de la blockchain, une banque pourrait potentiellement réduire la période de règlement des transactions sur matières premières, titres et actions de T + 3 à quelques heures. Dans le domaine de l’assurance, l’utilisation de contrats intelligents pourrait aider les assureurs à automatiser le traitement des sinistres et ainsi réduire les coûts et minimiser le risque d’erreur. Dans la logistique, une entreprise pourrait plus efficacement gérer la traçabilité des produits. Par exemple, en Chine, Walmart étudie l’utilisation de la blockchain pour suivre la provenance de la viande afin d’améliorer le contrôle de la sécurité alimentaire. Un dernier exemple serait Kodak qui, via l’utilisation de la blockchain, souhaite aider les photographes à garder une trace de l’utilisation de leurs images et à s’assurer qu’elles sont payées pour l’utilisation de la propriété intellectuelle. Pour l’instant, tous ces projets sont dans des phases de test, ce qui signifie qu’aucune de ces utilisations n’a été largement mise en œuvre par une entreprise au-delà du niveau de la recherche et développement. L’un des principaux défis auxquels la technologie doit faire face avant de pouvoir être adoptée plus largement est probablement le nombre important d’autres technologies (déjà à un stade plus avancé) qui consomment actuellement du temps et des ressources au niveau des responsables ICT (par exemple, big data, intelligence artificielle, internet des objets, etc.).

Conclusion

La technologie blockchain en est encore aux prémices de son cycle de développement. De nombreuses entreprises étudient ses perspectives et investissent de l’argent pour se positionner sur son adoption de masse potentielle. Malgré les défis auxquels cette technologie est toujours confrontée (qu’en est-il de la réglementation ?), nous croyons qu’il y a un avenir pour la blockchain dans le monde des affaires, alors que les cryptomonnaies resteront probablement un produit de niche dans un avenir prévisible. Cependant, seul l’avenir nous dira à quel point la blockchain est une véritable révolution.

Video
Contact

Your name

Your e-mail

Your message

Send

E-card

Your name

Your e-mail address

Name receiver

E-mail address receiver

Your message

Send

1